Lors de la dernière réunion du conseil municipal de l’année 2019, les travaux à Faymont, prévus pour l’année 2020 ont été examiné.

Le réseau d’eau potable datant de 1930 sera changé et remis aux normes ainsi que l’assainissement qui sera raccordé au collecteur des Chênes, via la station d’épuration. Les réseaux électriques et de communication seront enfouis, et d’importants travaux d’aménagement de la voirie seront réalisé sur 880 mètres, (création de trottoirs et de stationnements).

Avec le prolongement de la conduite de gaz jusqu’à l’usine de Buyer, les particuliers pourront demander à être raccordés au réseau. Ses travaux d’envergure doivent accompagner la prochaine ouverture de la « Cité de Buyer » qui a l’ambition de proposer un concept de tourisme industriel et un musée vivant de la gastronomie.

C’est à l’occasion d’une réunion à la Préfecture d’Épinal, présidée par M. Julien Le Goff, sous-préfet, que les représentants de l’agence de l’eau, du département, de la région et du directeur des Éts De Buyer,  ont finalisé le projet, présenté par M le Maire, la DGS Mme Coiraton Nathalie et le cabinet de maîtrise d’œuvre. Le conseil municipal va solliciter l’État pour obtenir des subventions à hauteur de 40% du montant des travaux dans le cadre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) et du fonds de soutien à l’investissement local (FSIL).

Décisions diverses.

Les élus ont modifié quelques tarifs 2020 du camping et les locations de salles de la commune.

 Vidéo-Protection.

Un marché de 56913€ (financé à 40% par la DETR) a été signé pour une prestation de vidéo-protection avec l’ajout de 7 caméras à celles existant pour lutter contre les incivilités et la délinquante.

Subventions.

La maison des assistantes maternelles (MaM), L’association Rock Live et la salle de concert « Chez Narcisse » vont bénéficier d’une subvention exceptionnelle.

Rénovation de l’habitat.

Le conseil a validé le principe de l’aide à la rénovation de l’habitat. Une prime de 4000 € maximum sera versée aux jeunes ménages primo-accédants d’un immeuble de plus de 10 ans, majorée de 500€ par enfant de moins de 15 ans, plafonnée à 1500. Il s’agit de participer à la rénovation du bâti sur la commune tout en attirant de nouveaux habitants.