LA CCVM

Communauté de Communes des Vosges Méridionales

La Communauté de Communes, a été créée le 1er janvier 1997. Il s’agit du regroupement des communes de Girmont Val d’Ajol, Plombières-les-Bains et le Val d’Ajol.

Plombières-Lès-Bains

Le Val d’Ajol

Girmont Val d’Ajol

Un certain nombre d’opérations d’investissements a pu être réalisé, essentiellement dans le domaine des aménagements touristiques. La Communauté de Communes soutient également l’action des Offices de Tourisme.

La CCVM gère:

  • les piscines
  • l’école intercommunale de musique
  • la voirie
  • la déchéterie

Au chapitre des réalisations à fort caractère intercommunal figurent les tranches des aménagements des centres bourgs, la mise en service d’une centrale de réservation, ou encore la réalisation d’un plan de paysage à l’échelle du territoire des trois communes. Sans oublier les actions fortes que constituent d’une part, l’O.P.A.H. (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) avec son volet « patrimonial » (ravalement de façades, aide financière à la restauration des toitures en laves, des balcons…) et d’autre part, l’O.R.A.C (Opération de Redynamisation de l’Artisanat et du Commerce).

Pour les exercices à venir, d’importants dossiers vont s’ouvrir, ou se poursuivre, et en particulier :

– La poursuite des aménagements des centres bourgs,
– L’aménagement d’une aire de camping-car à Plombières-Les-Bains,
– La poursuite des aides au patrimoine indépendamment de l’O.P.A.H. qui s’est achevée fin 2005,
– Des opérations concrètes de mise en œuvre du plan de paysage, intervention en vue de la protection ou de la réouverture des sites, la sensibilisation des scolaires,
– Des opérations de soutien des investissements économiques en partenariat avec la région Lorraine.

La Communauté de Communes de part son ancienneté fait figure de pionnière en matière d’intercommunalité, celle-ci est aujourd’hui bien vivante et notre expérience suscite beaucoup de curiosité, et est souvent citée en exemple.

Ce cadre d’activité intercommunal, loin de représenter un danger pour chacune des trois communes, paraît au contraire extrêmement propice à la valorisation des atouts et des spécificités de chacune d’entre elles, en harmonie avec les deux autres.

S’il est permis, aujourd’hui, d’envisager l’avenir de notre canton avec une certaine sérénité, c’est en partie grâce aux acquis de la coopération intercommunale.

Celle-ci devra se poursuivre et s’intensifier, au risque de remettre en cause certaines habitudes, voir certaines routines.

Ensemble, nous continuerons à aller de l’avant.

L’intercommunalité, c’est aussi la collecte et la gestion des déchets.

Pour connaître la destinée du plastique déposé dans les différents points d’apport volontaires :

Cliquez ci-dessous

http://www.valorplast.com