LA CCPVM

Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales.

site de la CCPVM : http://ccpvm.fr

La Communauté de Communes  de la Porte des Vosges Méridionales a été créée le 1er janvier 2017.

Issue de la fusion entre la CC de la Porte des Hautes-Vosges et de la CC des Vosges Méridionales, ainsi que la commune de Saint-Amé (issue de la CC Terre de Granite), elle se compose de 10 communes, avec près de 30 000 habitants : Dommartin-Lès-Remiremont, Eloyes, Girmont Val d’Ajol, Le Val d’Ajol, Plombières-les-Bains, Remiremont, Saint-Amé, Saint-Etienne-Lès-Remiremont, Saint-Nabord, Vecoux.

Plombières-Lès-Bains

Le Val d’Ajol

Girmont Val d’Ajol

Un certain nombre d’opérations d’investissements a pu être réalisé, essentiellement dans le domaine des aménagements touristiques. La Communauté de Communes soutient également l’action des Offices de Tourisme.

Site de OTSI: http://tourisme-remiremont-plombieres.com

La CCPVM gère:

  • les Piscines.
  • Le tourisme.
  • Urbanisme.
  • Développement économique.
  • Rivières et environnement.
  •  Le traitement des déchets.
  • Les Écoles de musique.
  • Les Médiathèques.
  • Relais d’assistants maternelles.
  • Crèche multi-accueil.

« La Communauté de Communes  de la Porte des Vosges Méridionales a été créée le 1er janvier 2017.

Issue de la fusion entre la CC de la Porte des Hautes-Vosges et de la CC des Vosges Méridionales, ainsi que la commune de Saint-Amé (issue de la CC Terre de Granite), elle se compose de 10 communes, avec près de 30 000 habitants : Dommartin-Lès-Remiremont, Eloyes, Girmont Val d’Ajol, Le Val d’Ajol, Plombières-les-Bains, Remiremont, Saint-Amé, Saint-Etienne-Lès-Remiremont, Saint-Nabord, Vecoux.

La Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales exerce ses compétences dans les domaines de l’aménagement de l’espace pour la conduite d’actions d’intérêt communautaire, du développement économique, la gestion des aires d’accueil des gens du voyage, la collecte et le traitement des déchets, la promotion du tourisme, la prévention des inondations et gestion des milieux aquatiques, l’instruction des autorisations d’urbanismes, le sport, la culture, l’action sociale, la politique de la ville et du logement.
L’intérêt communautaire sera défini précisément en 2018. D’ores et déjà les compétences école de musique, réseau de lecture publique, relais d’assistants maternels, crèche multi-accueil ont été approuvées.
Aujourd’hui, la Communauté de Communes compte  environ 90 agents répartis dans les différents services. »